Petite flamme d'espoir devant un Monde qui brûle

Imprimer

Je vois le monde brûler, et j'ai de la peine à garder de l'espoir pour notre avenir.

Je me sens parfois honteux de ne pas réussir à agir plus pour lutter contre tout ce qui consume peu à peu les richesses naturelles de notre Monde, dont nous devrions pouvoir toutes et tous profiter, ainsi que les enfants de nos enfants.

Je n'arrive pas à trouver une quelconque efficacité dans le fait de marcher dans la rue, manifester devant des ambassades, et d'autres actions similaires certes réjouissantes par leurs fréquentations ou leurs similarités à travers le globe, car malgré tout, le Monde continue à brûler.

J'ai envie de hurler de rage devant mon impuissance face aux incroyables dégâts commis sur notre Terre, dont les blessures mettront tant de temps à cicatriser.

Et plus que tout, je n'arrive pas à comprendre les humains qui confient leurs vies entre les mains de dirigeants avides, des humains qui sont aveuglés par les mirages et les mensonges de ces criminels contre l'Humanité, qui ne recherchent eux-même que le pouvoir au détriment de toutes les vraies valeurs humaines qui sont l'Amour, la Fraternité, la Solidarité et la Justice Sociale.

Ce Monde me fait peur. 
Ce Monde que je dois transmettre à mes enfants, auprès desquels je me sentirais toujours plus ou moins coupable de ne pas pouvoir leur transmettre un avenir plus radieux, je le vois se diriger dans l'ombre et la nuit.

J'essaie quotidiennement d'être une de ces nombreuses petites lumières qui vont empêcher cette terrifiante nuit de tout avaler. Mais certains jours, comme aujourd'hui, je regrette que ce soit ma flamme qui vacille, plutôt que celles qui se multiplient dans la forêt amazonienne, et ailleurs dans le Monde.

Commentaires

  • Et si je vous disais que, selon les dernières découvertes en neurologie qui corroborent des spéculations ancestrales, ce monde qui vous fait si peur c'est vous qui le fabriquez à chaque minute dans votre tête.
    http://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2019/08/19/cerveau-la-grande-aventure-300285.html
    http://jfmabut.blog.tdg.ch/archive/2019/07/25/notre-cerveau-est-plat-et-nous-sommes-betes-299895.html

  • Je me suis fait les memes réflexions en voyant l`Amazonie bruler. Et puis je me suis dit que si les foules avaient particulierement tendance a plébisciter ces temps des dirigeants stupides et sans vergogne, quasi psychopathes, c`est peut-etre parce qu`il y a un peu partout et de plus en plus des foules tres tres mécontentes, des "gilets jaunes" de toutes les couleurs qui sont une proie électorale facile pour des escrocs peu avares de promesses fallacieuses. Une fois élu, ces escrocs se dépechent de tourner le dos a ceux qu`ils ont bernés pour, au contraire, en remettre encore des pelletées sur les malheurs de ces derniers mais il est alors trop tard pour faire marche arriere.

    Point besoin d`etre génial pour voir que le culte du profit et l`addiction a la consommation ont transformé le systeme d`économie libérale en un Golem qui détruit l`Homme, son créateur, a la fois dans son ame, son corps et son environnement tant biologique que climatique. Il est craindre que, tant que ce Golem ne sera pas maitrisé, il y aura encore et toujours des imbéciles dangereux pour s`accaparer le pouvoir politique et, en retour, saboter les efforts des dirigeants de bonne volonté pour maitriser le Golem. Pourtant, nous n`avons probablement plus beaucoup de temps pour réagir...

  • Il faut éviter de se croire chargé de mission pour sauver ceci ou cela.

    Il y a chaque jour des petites choses à faire.

    Il suffit d'ouvrir les yeux.

    Toutefois une regrettée femme de radio, Marie-Claude Leburgue, psychologue de formation affirmait qu'il est inutile de critiquer nos dirigeants car, selon elle, ils nous correspondent.

    Krisnamurti enseignait que ce qui nous choque, en fait, nous interpelle en nous invitant à nous remettre en question.

    Méthode d'introspection radicalement non morbide pratiquée par le psychologue et philosophe Paul Diel conduisant à la psychologie de la motivation.

  • On peut, à propos des FEUX EN AMAZONIE, méditer sur les significations du verbe attiser y compris… par malveillance, négligence indifférence égocentrisme égoïsme forcené vanité: désirs insensés au détriment du vivant comme de ce qu'il nous reste en fait d'humanité.

    Le commentateur.trice connaît l'intention… la mentalité du teneur de blog par le simple fait de la publication ou non de ses commentaires.

  • Si beaucoup au Brésil croient que le grand incendie de la foret amazonienne est un incendiage, c`est parce qu`il est de notoriété publique que quelques jours avant qu`il se soit étendu a des milliers de kilometres carrés (c`est la saison seche), les éleveurs de bétail ont commencé a incendier de grandes surfaces, suivis par des grands propriétaires terriens cultivateurs de soja. Le pouvoir n`a pas bougé le petit doigt pour les arreter, préférant accuser les ONG. L`Histoire en jugera.

  • "Le pouvoir n`a pas bougé le petit doigt pour les arreter,"
    Le pouvoir les a encouragé. Faudrait se tenir au courant de qui est au pouvoir au Brésil.

    Et il n'y a pas que l'Amazonie:
    https://fr.sputniknews.com/international/201706091031770241-afrique-incendies-satellite/

Les commentaires sont fermés.