29/08/2017

Un binational au Conseil Fédéral, pourquoi pas ?

Je trouve assez incroyable l'argument selon lequel on ne pourrait plus faire confiance à un ministre binational "en cas de conflit" avec l'autre pays de ses origines. UnLe simple fait de poinçonner un passeport pour l'annuler peut-il vraiment effacer les origines d'un citoyen ? Le passeport est un papier. La nationalité est un héritage familial.

Penser que la confiance envers nos ministres peut être assurée s'ils renoncent à leur 2eme nationalité, c'est faire preuve d'une naïveté coupable...

Et tout ça fait le jeu du parti le plus représenté aux chambres fédérales, mais pas forcément le plus représentatif de la population...

08:28 Écrit par Eric Cornuz dans Humeur | Commentaires (1) |  Facebook | | |